Imprimer

Naissance de l'Agence de Mobilité du Nord-Isère

Écrit par Lolo le .

17 février 2012 : Naissance de l'Agence de Mobilité du Nord-Isère

Association : AGENCE DE MOBILITÉ DU NORD ISÈRE.
Identification R.N.A. : W382003793
No de parution : 20120009
Département (Région) : Isère (Rhône-Alpes)
Lieu parution : Déclaration à la sous-préfecture de La Tour-du-Pin.
Type d'annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la sous-préfecture de La Tour-du-Pin. AGENCE DE MOBILITE DU NORD ISERE.
Objet : au côté des autorités organisatrices des transports, de la CCI et des collectivités, accompagner les habitants, les établissements scolaires, les entreprises, les acteurs associatifs et les collectivités dans les modifications de comportement de mobilité, en animant la promotion des différentes pratiques de covoiturage, en encourageant la pratique du vélo, du VAE, de la marche, en encourageant l’usage des transports en commun, en sensibilisant parents et enfants, en favorisant de nouvelles pratiques multimodales, en diffusant toute information permettant de faire connaître l’offre de transport, les expériences réussies, en organisant certains services ne pouvant être pris en charge par un opérateur classique ; pour atteindre ces buts, l’agence cherchera à proposer toute solution technique, économique, sociale ou culturelle adaptée au Nord Isère.
Siège social : Villa Vallons de la Tour, 22, rue de l’Hôtel de Ville, 38110 La Tour-du-Pin.

CA AMNI
Le conseil d'administration de l'agence de mobilité Nord-Isère. Au centre, le président, Serge Menuet.

 

 

 

 

 

 

Travailler avec les acteurs locaux sur la modification du comportement de mobilité, telle est la mission de l’agence de mobilité Nord-Isère dont l’assemblée générale constitutive s’est tenue le 9 février dernier.

« Accompagner les habitants, les établissements scolaires, les entreprises, les acteurs associatifs, et les collectivités dans les modifications de comportement de mobilité en mettant en œuvre des plans de déplacements spécifiques », tel est l’objectif que se donne de l’agence de mobilité Nord-Isère, qui a vu le jour le 9 février dernier. Cette agence se compose de 17 membres, représentants des personnes morales et d’instances officielles. Elle comprend donc les 3 structures porteuses des contrats de développement Rhône-Alpes (CAPI, syndicats mixte Vals du Dauphiné et Boucle du Rhône en Dauphiné), des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), des communes isolées, les autorités organisatrices de transport sur le territoire, les 3 conseils locaux de développement et la CCI Nord-Isère. Afin de « poursuivre le dynamisme mis en place par le comité de pilotage, il faut trouver des relais sur l’ensemble du territoire » a expliqué le président du conseil d’administration (CA), Serge Menuet, fraichement élu lors de l’assemblée constitutive, conscient de l’importance de collaborer avec l’ensemble des acteurs présents au niveau local. Les autres membres du CA sont représentatifs de l’ensemble des membres de l’agence, dans une « volonté de représentativité et d’équité dans la prise de décision ». Les premiers actes de l’agence seront d’une part de recruter un directeur, parmi la trentaine de candidats postulants, ainsi que, d’autre part, de créer un comité technique chargé d’élaborer les dossiers que le CA présentera lors des assemblées générales. Dès le printemps prochain, l’agence de mobilité lancera une action de covoiturage avec le conseil général, ainsi qu’une action d’accompagnement des plans de déplacement d’entreprises (PDE) en collaboration avec la CCI. Les mois qui suivront verront entre autres se développer la promotion du vélo pliant en gare et le suivi du plan de transport en commun en site propre du Nord-Isère.


Trois questions à Claire LABEL Directrice de l’agence de mobilité du Nord-Isère : « Lutter contre la voiture solo »

  • Quel est le territoire d’intervention de l’agence de mobilité du Nord-Isère ?

« Les actions de l’agence vont rayonner sur les 150 communes des Vals du Dauphiné, d’Isère Porte des Alpes et de Boucle du Rhône en Dauphiné. C’est un territoire hétérogène, regroupant les problématiques de la mobilité en zones urbaine, rurale et rurbaine. Le siège de la structure est à La Tour-du-Pin. L’agence est présidée par Serge Menuet et aura deux animateurs de terrain, l’un dédié au développement du covoiturage et des plans de déplacements entreprises, l’autre à la promotion des modes doux, de la multimodalité et de l’écomobilité scolaire. »

  • Quels seront ses grands axes de travail ?

« Outre une assistance aux collectivités en matière d’écomobilité, il s’agira de développer le covoiturage, en partenariat avec le conseil général, la chambre de commerce et d’industrie, les institutionnels. Nous travaillerons aussi sur des plans de déplacements entreprises et interentreprises : les premiers visent à aider les salariés à se déplacer autrement qu’en voiture, les seconds s’intéressent aux entreprises qui se situent dans des zones d’activités et qui pourraient utiliser les mêmes outils de déplacement. L’écomobilité scolaire sera aussi au cœur de nos préoccupations, afin d’améliorer les trajets domicile/école en modes doux, marche ou vélo notamment. Vélo autour duquel, plus globalement, nous créerons des services. L’idée est de lutter contre la voiture solo. »

  • Quelles seront les méthodes employées ?

« Il faut aller au plus près des gens, au plus près de leurs besoins, afin qu’ils essaient les alternatives que nous leur proposons, pour lever leurs a priori. Il faudra leur expliquer, par exemple, que faire du covoiturage tous les jours permet d’économiser un mois de salaire par an. Il y a un intérêt financier, sanitaire et environnemental à être moins dépendant de son véhicule, sans l’abandonner totalement. Nos premières actions de terrain viseront à accompagner le conseil général, la CCI et la Capi dans une opération de covoiturage dynamique, un système innovant qui permet de mettre en relation les conducteurs et les passagers à partir de leurs téléphones portables. »